Synchronicité

p 302 du Livre du Jeu du Tao : Synchronicité

Scarabée d'orInconnu dans nos dictionnaires, formé du grec syn (avec) et kronos (temps), ce mot fut forgé par le psychologue Carl Jung pour désigner  » l’occurrence simultanée de deux évènements reliés par le sens et non par la cause « . Autrement dit, une coïncidence qui ne frappe pas seulement par son étrangeté (hasard …) mais aussi par la signification qu’elle peut prendre pour celui qui la vit.

Cet à propos du très sérieux Yi Jing * chinois que Jung mentionna, pour la première fois en 1930, la synchronicité.

Jung aimait illustrer la synchronicité en racontant qu’un jour, au moment précis où une patiente lui parlait d’un scarabée en or qu’elle s’était vue recevoir en cadeau la nuit précédente dans un rêve, un scarabée vivant se cogna contre la vitre de son cabinet. Ouvrant la fenêtre, il saisit l’insecte, le tendit à sa patiente et s’écria :  » le voici, votre scarabée ! « , déclenchant chez elle le grand déclic libérateur de la cure.

* cartes taoracles du Jeu du Tao.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *