Non classé

Bénédiction

RainbowHeart

Coeur de Bénédiction

N’avez-vous jamais ressenti qu’il y avait des choses qui allaient impacter positivement votre vie et en changer à tout jamais la couleur ?

C’est un de ces moments magiques, apporté par un témoignage humble et plein de la générosité que seule les « vieilles âmes » peuvent avoir : une conférence de Pierre Pradervand, vécue au Val de Consolation, lors d’une rencontre des animateurs de Cercle de Pardon, organisée par Olivier Clerc.

Je vous laisse le plaisir de rechercher ses témoignages et interviews… et surtout son texte sur « l’art de bénir » au quotidien, qui change radicalement la vie.

Voici le lien avec son site (in French) : gentleartofblessing

Bilan 2016

Bonheurs en cadeau

Bonheurs en cadeau

« Le bonheur vient de l’attention portée aux petites choses… »

Il est dit que dans une journée, se trouvent au moins 5 moments de bonheur.

Sauriez-vous identifier les 5 moments les plus forts de bonheur de cette année sous le signe du Singe de Feu ?

Ont-ils été aussi imprévisibles que l’énergie de cet animal facétieux peut le laisser supposer ?

Ensuite saluez, remerciez à votre façon 🙂

 Il paraitrait que plus nous ressentons et exprimons notre gratitude, plus notre vie nous sourit. Cela peut valoir le coup d’essayer 🙂

Autre bonne nouvelle 🙂  il reste encore quelques semaines pour engranger d’autres instants savoureux et magiques et étoffer notre année 2016 !!!

Bonnes Fêtes !

Bouc émissaire : passage de relais sinon…

Dans certaines peuplades, le bouc émissaire est bien connu aussi, comme dans nos entreprises.

Une personne devient porteuse de tous les « maux » , au sens large, de la collectivité. Souvent, elle en arrive à somatiser… Parfois les symptômes sont graves… voire des maladies à l’issue tragique peuvent se déclencher.

Alors à la demande du bouc-émissaire qui ne peut/veut plus porter ce fardeau inconscient et collectif, l’aide du chaman local est sollicitée. Ce dernier le libère par je ne sais quel processus secret… La personne se retrouve totalement rétablie, guérie… mais le revers de la médaille, est qu’une autre personne va devenir involontairement le nouveau bouc-émissaire, celui qui centralise sur lui tous les maux de la communauté…. Ainsi de suite !

passage-de-relais

Si en entreprise, on arrivait à cette conscience là. Que le bouc-émissaire est peut-être juste le centralisateur de tout ce qui ne va pas, sans en être pleinement responsable… et surtout, avec compassion, voir en la personne, l’homme ou la femme authentique derrière… lui tendre la main… et accepter peut-être un rôle « tournant » de cette décharge, de ce poids, ce fardeau du négatif.

Bouc émissaire dans un groupe : to be or not to be !

Une vieille légende traine dans le monde du travail : il y a toujours un bouc émissaire dans un groupe !

bouc_emissaire_scapegoat_arrows JPEG

« C’est bidule qui a une personnalité forte qui est la source de la mauvaise ambiance dans l’équipe ! »

« Quand tu animes une réunion, repère le bouc émissaire… Il va falloir le gérer spécifiquement »

Et si cette légende urbaine n’était pas une fatalité ! Si groupe n’était pas synonyme automatiquement de rôles clefs tel le bouc émissaire, ou le leader caché, l’anti-conflictuant, le séducteur.

Si c’était possible, quelle libération ! On pourrait sortir de ces schémas et avancer de façon constructive, fluide, souple, organique…

Bonne nouvelle ! …

Suite dans un prochain article (ou en contact direct si vous ne pouvez attendre 🙂 )

L’océan : modèle pour les dirigeants et tout un chacun ?

ocean

Vivre en imitant l’Océan

Pourquoi l’océan est-il le roi des cent fleuves ?

Parce qu’il se trouve en dessous d’eux. L’humilité lui donne sa puissance.

(extrait du TAO n° 66)

Exemple de traduction, de mise en pratique, dans le monde de travail par le président de la compagnie Hermann Miller, Max de Pree, quand il parle de son rôle : « me rendre vulnérable aux idées extraordinaires venues de tous les employés de l’entreprise » (citation issue de son livre Leadership in an Art).

Et vous ? Que pourrait vous inspirer au quotidien cette « méditation estivale » sur l’Océan ?

Ocean pierres et soleil

Paix et Jeux« Le sage voit en toute chose son propre reflet » Lao-Tseu

Faire la Paix entre les Peuples… par l’échange, le partage, le jeu, les JO…                                 la communication.

« Sois toi-même le changement que tu veux voir dans le monde ! » Gandhi

Pour cela, faire la Paix à notre échelle, juste autour de nous, dans notre ville, notre quartier. Avec quel « voisin«  puis-je ouvrir le dialogue, découvrir la richesse derrière nos supposées différences ?

Continuer à zoomer : faire la Paix encore plus près de moi, dans mes amis, ma famille proche et élargie. Quel non-dit enfoui pourrait être libéré pour ouvrir sur la compassion, le pardon, la bienveillance ?

Plus près encore ! En moi. Comment dialoguer avec cette petite voix intérieure qui me juge, m’accable parfois et me critique ? Comment trouver la paix intérieure et la sérénité.

Et une fois cette nouvelle zenitude interne trouvée, je peux voir en sens inverse comme elle ouvre à une communication et relation apaisées avec ma famille, mes amis, mes voisins… et de loin en loin, comme elle rayonne dans le monde.

Bon dialogue ! <3

 

Retour de l’ « énergie vitale »

En ces jours où le printemps se fait pleinement sentir, quelques mots sur l’énergie vitale (et son retour !).

Retour de l'énergie vitale autour d'un Jeu du TAO

Elle t’habite à tout instant – sinon, tu serais mort – mais elle reste pourtant insaisissable. Ainsi, quand tu es épuisé, surtout moralement, une simple information – comme un coup de fil amoureux – peut te redonner instantanément toute ta forme, au point que tu as envie de traverser la ville en courant. N’est-ce pas le signe qu’en réalité tu n’as jamais manqué d’énergie, mais que cette dernière trouvait en toi un barrage, qui l’empêchait de circuler ?

Quelque chose en toi est aussi infatigable que les vagues de la mer et le vent qui pousse les nuages.

=> question du Jeu du TAO liée :

« Dans ton meilleur souvenir, d’où tires-tu ta vitalité ? »

Extrait du livre « Le Jeu du TAO de la Santé et du Mieux-Être » – p. 242

Synchronicité

p 302 du Livre du Jeu du Tao : Synchronicité

Scarabée d'orInconnu dans nos dictionnaires, formé du grec syn (avec) et kronos (temps), ce mot fut forgé par le psychologue Carl Jung pour désigner  » l’occurrence simultanée de deux évènements reliés par le sens et non par la cause « . Autrement dit, une coïncidence qui ne frappe pas seulement par son étrangeté (hasard …) mais aussi par la signification qu’elle peut prendre pour celui qui la vit.

Cet à propos du très sérieux Yi Jing * chinois que Jung mentionna, pour la première fois en 1930, la synchronicité.

Jung aimait illustrer la synchronicité en racontant qu’un jour, au moment précis où une patiente lui parlait d’un scarabée en or qu’elle s’était vue recevoir en cadeau la nuit précédente dans un rêve, un scarabée vivant se cogna contre la vitre de son cabinet. Ouvrant la fenêtre, il saisit l’insecte, le tendit à sa patiente et s’écria :  » le voici, votre scarabée ! « , déclenchant chez elle le grand déclic libérateur de la cure.

* cartes taoracles du Jeu du Tao.

Nos pensées créent le monde

Page 266 : Nos pensées créent le monde

Un peu de physique quantique : il serait impossible d’observer l’infiniment petit de la matière sans lui donner la forme d’un choix préalable à l’expérience : une intention. On veut voir une onde ? On voit une onde. Un grain de matière ? Un grain de matière !

Les hommes de science défendent qu’il est possible de le vérifier aussi dans la vie quotidienne, au niveau macroscopique. (…) Nous savons bien qu’une fois énoncé un désir que nous jugeons légitime, il ne nous reste plus qu’à nous lancer dans l’action tout en gardant l’intention claire. C’est souvent à ce moment qu’un « miracle » se produit. La chance nous sourit.

En fait, le mécanisme de création est toujours le même.

Mais les humains connaissent le libre arbitre et son corollaire, le doute. Et la plupart du temps, nous doutons. Nos intentions et désirs sont faibles, contradictoires, et la réalité qui se manifeste en est le reflet. Et bien oui, que nous en soyons conscients ou non, nos pensées créent le monde ! A quelle réalité tes intentions vont-elles donner naissance maintenant que tu le sais ?

Lien en le « désir essentiel » et la « quête » dans le Jeu du TAO

Page 223 du livre du Jeu du TAO : Désir essentiel

Le Jeu du TAO doit beaucoup* à la notion de désir essentiel.

Pour Paul Diel, les premiers organismes vivants avaient 3 besoins :

  • se conserver soi-même (pulsion matérielle),
  • conserver l’espèce (pulsion sexuelle)
  • et se transformer sous la pression du milieu (pulsion évolutive).

Chez l’Homme, ces pulsions deviennent sociale, affective et spirituelle. Cette dernière prend la forme de ce que Paul Diel appelle le « désir essentiel ». Pour offrir des perspectives d’accomplissement, tous les autres désirs doivent être harmonisés par le désir essentiel. Sinon, une part de soi-même ne sera jamais satisfaite : la réussite professionnelle est trop chèrement payée si l’on gâche sa vie affective à la gagner, etc.

* Pour jouer au jeu du TAO, il suffit juste d’avoir une quête. Elles sont de 4 types :

  • matérielles (ou professionnelles),
  • affectives (ou amoureuses),
  • spirituelles (ou philosophiques)
  • et créatives (ou artistiques).